Le retour

« Tu es mort ? Les fascistes ont eu ta peau ? Tu as arrêté d’écrire ? Tu as signé chez Hanouna ? Tu préfères les vacances à tes petits lecteurs chéris ? Ceux qui te suivent depuis tes premières gouttes de sperme ? Il est passé où, notre Rocco Siffredi des mots ? Tu nous manques, Mattéo. »

Chers lecteurs, « je vous ai compris ». J’ai entendu ces commentaires des centaines de fois depuis ma dernière publication sur ce site internet, lieu étonnement populaire à en croire vos commentaires. Mais pour tout vous dire, mon égo avait besoin de se faire désirer, raison de ma longue absence. Une longue absence pour une lourde actualité. Comment rattraper mon retard ? Comment ne pas parler de l’affaire Benalla ? Le petit Alexandre qui, bien avant d’être la terreur de l’Élysée, était celle de la cour de récré. Celui dont les poings hystériques faisaient beaucoup d’effet aux chevilles enflées de Manu. Celui qui câlinait notre Président le soir, dans son lit, quand ils n’étaient pas tous les deux occupés à jouer à des jeux sexuels, se mettant de manière indécente dans la peau d’un policier enfonçant sa matraque dans l’anus d’un pauvre manifestant.

Comment oublier le feuilleton de l’été, Booba V.S. Kaaris ? Booba, ce rappeur au flow passablement passable et à l’élocution d’un castor sodomisé par un alligator tout en étant la victime d’un touché rectal illégal perpétré par un kangourou. Booba, ce rappeur de Boulogne Billancourt, celui qui connaît la violence, la vraie. Celui qui ne fait parler de lui qu’à travers ses troubles comportementaux. Et celui qui, à défaut de faire des gros sons, est indéniablement un gros con.

Comment oublier la victoire de nos bleus en Coupe du Monde ? Cette victoire, que j’avais prédite il y a maintenant deux ans. Où sont donc passés ces footix et autres chroniqueurs du dimanche, qui se sont royalement foutus de moi à l’annonce de cette merveilleuse prédiction ? Je peux vous dire qu’aujourd’hui ils font tous la queue, pour sucer la mienne.

Comment ne pas évoquer la rentrée scolaire ? Ce calvaire que je subis annuellement depuis quatorze ans mais à qui, cette année, je fais mes adieux -enfin en principe, il ne manquerait plus que je loupe mon bac et que je signe pour une quinzième année. Et finalement, comment ne pas évoquer ma Journée d’Appel ? Non, celle-ci, je la garde pour un prochain article.

Pour moi, ces vacances furent merveilleuses, déconnectées et très productives concernant mon petit projet secret. Oui, je tease. Oui, vous serez bientôt au courant. Et non, je ne me lance définitivement pas sur cette déchetterie de YouTube.

N’oubliez pas : ce n’est que de l’humour. La vie est trop courte pour que l’on soit sérieux. Portez-vous bien, continuez de lire -enfin surtout de me lire- et de vous instruire, il n’y a que comme ça que l’on combat la connerie.

M.S.

9 Replies to “Le retour”

  1. Tu nous avais manqués !

  2. C’est génial, par contre tu parles beaucoup de cul (au sens propre ^^)

  3. On se marie quand ?

    1. Il faudra faire la queue mademoiselle 😉

  4. ça me fait plaisir de relire ta plume. J’espère ne pas devoir attendre deux mois pour le prochain article…
    Amicalment

  5. C’est sympa mais à quand une nouvelle nouvelle ? Ca fait longtemps

    1. Il me semble qu’il avait ditsur Instagram qu’il ne publierait plus énormément de nouvelles histoire que son recueil ne soit pas un copié-collé de son site mais bien un ouvrage inédit.

  6. Quelle plume, tu peux être fier!!! c’est un plaisir de te lire.
    Tu te démarques si bien des autres qui écrivent et se prennent trop au sérieux.
    Continues ainsi tu as de l’avenir c’est certain.

Laisser un commentaire